Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 12:01
 

 



Où le pied ne va pas, le regard peut atteindre, où le regard s'arrête, l'esprit peut continuer.


Victor Hugo.

Admirez et devinez où mon regard s'est posé et m' a fait tomber sous le charme de cet endroit.

vos suggestions!!!




 


Un très beau village, le contraste des couleurs, les reflets qui s'établissent dans l'âme et le coeur.

 


 




Repost 0
Published by krislizz - dans voyages
commenter cet article
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 22:18
Classement des sites Francophones 




 

VOCABULAIRE


 



Baby-sitter : adolescent(e) devant se conduire comme des adultes de façon à ce que les adultes, qui sortent, puissent se comporter comme des adolescents.

Capitaliste : personne qui se rend en voiture climatisée de son bureau climatisé à son club climatisé pour y prendre un bain de vapeur.

Chandail : vêtement que doit porter un enfant lorsque sa mère a froid.

Economiste : expert qui saura demain pourquoi ce qu'il a prédit hier n'est pas arrivé aujourd'hui.

Hardware
: partie de l'ordinateur qui reçoit les coups quand le software plante.

Pessimiste : optimiste qui a de l'expérience.

Progres : doctrine qui consiste à compliquer ce qui est simple.

Psychologue : c'est celui qui regarde les autres quand une jolie femme entre dans une pièce.

Reveil-matin
: instrument inventé pour réveiller les gens qui n'ont pas de jeunes enfants.

Snobisme
: action de s'acheter des choses qu'on n'aime pas avec de l'argent qu'on n'a pas dans le but d'impressionner des gens qu'on n'aime pas.

Vedette : personne qui travaille dur toute sa vie pour être connue, et qui porte ensuite de grosses lunettes noires pour ne pas être reconnue.


Si vous avez des définitions de ce genre , faites les partager

Repost 0
Published by krislizz - dans lectures
commenter cet article
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 22:49
 



     



      









"Bénissons nos désirs insatisfaits, chérissons nos rêves   inaccessibles :
l’envie nous maintient en vie."

Frédéric Beigbeder, L'égoïste romantique.


"Au lieu de me plaindre de ce que la rose a des épines,

je me félicite de ce que l'épine est surmontée de roses

et que le buisson porte des fleurs."


Joseph Joubert, Pensées.
















 


Repost 0
Published by krislizz - dans lectures
commenter cet article
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 21:53

 



S'émerveiller !










ÊTRE JEUNE

 

 

La jeunesse n’est pas une période de la vie,

elle est un état d’esprit, un effet de la volonté,

une qualité de l’imagination, une intensité émotive,

une victoire du courage sur la timidité,

du goût de l’aventure sur l’amour du confort.

 

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années :

on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme.

Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs

sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre

et devenir poussière avant la mort.

 

Jeune est celui qui s’étonne et s’émerveille. Il demande

comme l’enfant insatiable : Et après ? Il défie les événements

et trouve de la joie au jeu de la vie.

 

Vous êtes aussi jeune que votre foi. Aussi vieux que votre doute.

Aussi jeune que votre confiance en vous-même.

Aussi jeune que votre espoir. Aussi vieux que votre abattement.

 

Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif.

Réceptif à ce qui est beau, bon et grand. Réceptif aux messages

de la nature, de l’homme et de l’infini.

 

Si un jour, votre coeur allait être mordu par le pessimisme

et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard.

 

 

D’après Général Mac Arthur 1945

 

Que pensez vous de ce texte ? Si nous pouvons être de cet avis,

 le temps ne vient il pas nous prouver que malgré tout il est là et reste le maître !


Le temps est comme un fleuve, il ne remonte pas à sa source.

Tout passe devant lui et nous croyons que c'est lui qui passe.

" Rivarol"






   

 






Vos commentaires sont les bienvenus et je vous remercie toutes et tous de votre passage dans


mon jardin du Net.











Repost 0
Published by krislizz - dans lectures
commenter cet article
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 21:59






L'île des sentiments

  

 

  •  

  • Il était une fois une île sur laquelle vivaient tous les sentiments et toutes les valeurs humaines : la Bonne humeur, la Tristesse, la Sagesse... ainsi que tous les autres, y compris l’Amour.
  •  

     

  • Un jour, on annonça que l’île allait être submergée. Alors tous préparèrent leurs embarcations et s’enfuirent. Seul l’Amour resta, attendant jusqu’au dernier moment. Quand l’île fut sur le point de disparaître, l’Amour décida de demander de l’aide.
  •  

     

  • La Richesse passa près de l’Amour dans un bateau luxueux et l’Amour lui dit :
    "Richesse, peux-tu m’emmener ?"
    "Je ne le peux pas car j’ai beaucoup d’or et d’argent dans mon bateau et il n’y a pas de place pour toi."
  •  

     

  • Alors l’Amour décida de demander à l’Orgueil qui passait dans un magnifique bateau :
    "Orgueil, je t’en prie, emmène moi."
    "Je ne peux pas t’emmener, Amour, tu pourrais détruire la perfection qui règne dans mon bateau."
  •  

     

  • Ensuite l’Amour demanda à la tristesse qui passait par là :
    "Tristesse, je t’en prie, emmène moi."
    "Oh Amour" répondit la Tristesse "je suis si triste que j’ai besoin de rester seule."
  •  

     

  • Ensuite la Bonne humeur passa devant l’Amour, mais elle était si heureuse qu’elle n’entendit pas qu’on l’appelait.
  •  

     

  • Soudain une voix dit :
    "Viens, Amour, je t’emmène avec moi."
    C’était un vieillard qui l’avait appelé. L’Amour était si heureux et si rempli de joie, qu’il en oublia de lui demander son nom. Arrivés sur la terre ferme, le vieillard s’en alla.
  •  

     

  • L’Amour se rendit compte combien il lui était redevable et demanda au Savoir :
    "Savoir, peux tu me dire qui est celui qui m’a aidé ?"
    "C’est le Temps" répondit le Savoir"
  •  

     

  • "Le Temps ?", demanda l’Amour, "Pourquoi le Temps m’aurait-t’il aidé ?"
    Le Savoir plein de sagesse répondit :



    "Parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l’Amour est important dans la vie".
  •  




 



Repost 0
Published by krislizz - dans lectures
commenter cet article
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 22:37





Vos cœurs connaissent en silence les secrets des jours et des nuits.
Mais vos oreilles se languissent d'entendre la voix de la connaissance en vos cœurs.
Vous voudriez savoir avec des mots ce que vous avez toujours su en pensée.
Vous voudriez toucher du doigt le corps nu de vos rêves.
Et il est bon qu'il en soit ainsi.

La source secrète de votre âme doit jaillir et couler en chuchotant vers la mer,
Et le trésor de vos abysses infinis se révéler à vos yeux.
Mais qu'il n'y ait point de balance pour peser votre trésor inconnu,
Et ne sondez pas les profondeurs de votre connaissance avec tige ou jauge,
Car le soi est une mer sans limites ni mesures.

Ne dites pas: "J'ai trouvé la vérité", mais plutôt: "J'ai trouvé une vérité".




Il est bon de franchir chaque jour une étape
Comme l'eau vive qui ne stagne pas.
Hier s'est enfui, l'histoire d'hier elle aussi est passée
Il convient aujourd'hui de conter une histoire nouvelle.
Rûmî

“Sagesse n'est pas sagesse lorsqu'elle est trop fière pour pleurer, trop sérieuse pour rire et trop pensive pour parler.”



“Lorsque je me tins devant toi, tel un miroir limpide, tes yeux plongèrent dans les miens et contemplèrent ton image.-Alors tu me dis: «Je t'aime.»-Mais en vérité, tu t'aimais en moi.”

Khalil Gibran


Ne dites pas: "J'ai trouvé le chemin de l'âme". Dites plutôt: "J'ai rencontre l'âme marchant sur mon chemin".
Car l'âme marche sur tous les chemins.
L'âme ne marche pas sur une ligne de crête, pas plus qu'elle ne croit tel un roseau.
L'âme se déploie, comme un lotus aux pétales innombrables.


Khalil Gibran



 


Repost 0
Published by krislizz - dans lectures
commenter cet article
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 22:09

 

Crayons : imagination et patience!!





Lisez bien ceci à haute voix sans faire une faute. La plupart n'y arrive pas. Si vous vous trompez, vous devez recommencer ou bien ça ne marchera pas.

 

 

Ceci est ceci chat

Ceci est est chat

Ceci est une chat

Ceci est maniere chat

Ceci est de chat

Ceci est tenir chat

Ceci est un chat

Ceci est imbecile chat

Ceci est occupé chat

Ceci est pendant chat

Ceci est au chat

Ceci est moins chat

Ceci est 60 chat

Ceci est secondes chat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maintenant vous n'avez rien compris et vous vous demandez

quelle est cette stupidité... Eh bien recommencez et lisez le


TROISIEME  mot de chaque ligne à partir du début.

 

 

Sans rancune ?







 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by krislizz - dans lectures
commenter cet article
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 21:10




    

Arbre ou ballerine?





Regardez bien! Ce n'est pas un arbre, mais du lierre


qui a envahi un mur ou plutôt un bloc de pierre.

Surprenant, non?









Cherchez le visage !


















Repost 0
Published by krislizz
commenter cet article
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 21:26

 


 

 



«

La bouche garde le silence
Pour écouter parler le coeur. »

Alfred de Musset

 





 

 

 

« Moins on possède, moins on désire. »

Gandhi

 

 






" Les rêves, les désirs et les espoirs sont les étoiles de nos vies ! "

 

 

 

 

 

 

Bouthot Michel

 

 

 






" La Terre est le berceau de l'humanité, mais on ne vit pas dans un berceau pour toujours. "


 Tsiolkovsky Konstantin

 

 

 

 

 

 

 

 

 " Chacun de nous est une lune, avec une face cachée que personne ne voit. "

 

Twain Mark

 

 







La terre a une peau et cette peau a des maladies ; une de ces maladies s'appelle l'homme.


 Friedrich Nietzsche


 

 








Le mot ne manque jamais quand on possède l’idée

Gustave Flaubert









Repost 0
Published by krislizz - dans lectures
commenter cet article
7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 22:25


 

                                                     

        

       L'attente                                        
                                       

Quand je ne te vois pas, le temps m'accable, et l'heure
A je ne sais quel poids impossible à porter :
Je sens languir mon coeur, qui cherche à me quitter ;
Et ma tête se penche, et je souffre et je pleure.

Quand ta voix saisissante atteint mon souvenir,
Je tressaille, j'écoute... et j'espère immobile ;
Et l'on dirait que Dieu touche un roseau débile ;
Et moi, tout moi répond : Dieu ! faites-le venir !

Quand sur tes traits charmants j'arrête ma pensée,
Tous mes traits sont empreints de crainte et de bonheur ;
J'ai froid dans mes cheveux ; ma vie est oppressée,
Et ton nom, tout à coup, s'échappe de mon coeur.

Quand c'est toi-même, enfin ! quand j'ai cessé d'attendre,
Tremblante, je me sauve en te tendant les bras ;
Je n'ose te parler, et j'ai peur de t'entendre ;
Mais tu cherches mon âme, et toi seul l'obtiendras !

Suis-je une soeur tardive à tes voeux accordée ?
Es-tu l'ombre promise à mes timides pas ?
Mais je me sens frémir. Moi, ta soeur ! quelle idée !
Toi, mon frère ! ... ô terreur ! Dis que tu ne l'es pas !

 

 

Marceline DESBORDES-VALMORE (1786-1859)


(Recueil : Les Pleurs) 





                                        

                                   
             
 

 

 

 

Repost 0
Published by krislizz - dans poésies
commenter cet article