Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 22:11

 


Tout homme a ses douleurs. Mais aux yeux de ses frères

Chacun d'un front serein déguise ses misères.

Chacun ne plaint que soi. Chacun dans son ennui

Envie un autre humain qui se plaint comme lui.

 

 Nul, des autres mortels, ne mesure les peines

Qu'ils savent tous cacher comme il cache les siennes

Et chacun, l'oeil en pleurs, en son coeur douloureux

Se dit : - Excepté moi, tout le monde est heureux.

- Ils sont tous malheureux. Leur prière importune

Crie et demande au ciel de changer leur fortune.

Ils changent; et bientôt versant de nouveaux pleurs,

Ils trouvent qu'ils n'ont fait que changer de malheurs
.


 

A.CHENIER

Partager cet article

Repost 0
Published by krislizz - dans lectures
commenter cet article

commentaires

Ptitsa 17/04/2008 22:06

Il y a une certaine ironie dans ce poème ou je me trompe ? Tiens, c'est rigolo, tu as le même design que moi. C'est intéressant de voir comment, à partir d'un même modèle, chacun(e) a personnalisé son blog ! Oui, bien sûr, tu peux me mettre en lien chez toi si tu le souhaites. Merci pour ton com', reviens quand tu veux !